CBD et conduite, ce qu’il faut savoir

Publié le : 03 décembre 20213 mins de lecture

Le cannabidiol ou CBD, est présent dans le cannabis. Pour l’instant, sa consommation est légale, car il n’a pas d’effet psychotrope sur le cerveau. De plus, cette substance a des propriétés anesthésiques et anti-anxiété. Pour cette raison, le CBD représente un atout dans le secteur médical. Il peut soulager la douleur de certains patients tout en étant utilisé pour traiter les difficultés liées au stress, à l’anxiété et aux troubles du sommeil. Actuellement, il est vendu sous différentes formes telles que l’huile de CBD, la fleur et même les bonbons au CBD.

La conduite sous l’emprise du CBD !

En réalité, la loi n’interdit pas la consommation de cannabidiol avant de prendre la route. En d’autres termes, il est possible de conduire une voiture après avoir consommé du CBD. Cependant, il contient 0,2% de THC, et cette substance peut présenter des risques pour les autres et pour vous-même. Le tétrahydrocannabinol affecte la coordination motrice et le temps de réflexe, ce qui peut être risqué lors de la conduite, car cela demande plus de concentration.

La conduite sous CBD est-elle dangereuse ?

Pris pour ses vertus thérapeutiques, le cannabidiol permet de lutter contre plusieurs maux du quotidien. En effet, il est efficace contre le stress, la douleur, le sommeil, et de nombreuses maladies comme le cancer et les maladies auto-immunes. Même s’il ne provoque aucun effet psychoactif, le CBD peut entraîner quelques effets secondaires, en fonction de chaque individu. Certains consommateurs peuvent se sentir légèrement somnolents après en avoir pris. Il est donc nécessaire de commencer par de petites quantités et de tenir compte de la sensibilité au produit.

Le CBD et le test salivaire !

Pour détecter les stupéfiants, les fonctionnaires utilisent le kit salivaire. Celui-ci permet aux forces de l’ordre de réaliser rapidement des contrôles routiers tout en détectant la présence de cocaïne, de méthamphétamine, d’héroïne et de THC. Cependant, ce test salivaire ne recherche pas l’existence du CBD, mais un acide du THC présent dans la bouche après sa consommation. Et comme le CBD contient 0,2% de THC, le test salivaire peut être positif si vous consommez ce produit avant un contrôle routier. Néanmoins, pour démontrer votre bonne foi devant la justice, vous pouvez demander à effectuer une prise de sang qui définira la quantité de THC dans le sang.

La prise de CBD avant de conduire une voiture ne présente pas de grands risques. Toutefois, afin de prévenir d’éventuels problèmes, il est recommandé de consommer le cannabidiol à un moment plus propice comme le soir pour favoriser une séance de relaxation douce.

Plan du site